Gouvernement du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Les joies d’enseigner la rédaction à des ingénieurs

Christa Bedwin
Réviseurs Canada

2016-08-29

Comme j’adore enseigner la rédaction à des ingénieurs et discuter avec eux des difficultés de rédaction auxquelles ils sont confrontés au travail, une collègue m’a demandé de rédiger un article sur ma façon de procéder.

On m’a fait remarquer que les points ci-dessous s’appliquent à tous les apprenants, quelle que soit la personne à qui vous enseignez la rédaction, mais cet article présente mon point de vue sur les éléments importants à prendre en considération lorsqu’on enseigne à des ingénieurs.

Q. Comment enseignez-vous la rédaction aux ingénieurs et aux autres?

Le sujet est vaste, mais voici un bon point de départ quant aux choses à faire si vous avez l’intention de faire de la révision pour des ingénieurs ou de leur enseigner quelque chose.

Parlez de façon fonctionnelle. Les ingénieurs aiment savoir comment fonctionnent les choses. Si vous leur expliquez comment l’espacement aide à mettre en évidence les points importants parce qu’il aide à réduire la fatigue et la distraction des lecteurs, et donnez des exemples à l’appui, les ingénieurs seront beaucoup plus enclins à adopter votre point de vue que si vous vous contentez de leur dire de façon abstraite qu’ils devraient aérer davantage leurs documents.

Les règles ont aussi leur place, mais si vous vous contentez d’énoncer des règles sans les appuyer sur de bonnes raisons, il est probable que les ingénieurs, avec leur esprit d’analyse, trouveront de meilleures raisons de ne pas les appliquer.

Alors… participez à l’analyse. Et si vous demandez aux gens de suivre une règle que vous ne pouvez pas appuyer sur la logique, la science fonctionnelle et un historique de son origine, il y a peut-être quelque chose qui ne va pas avec votre règle!

Donnez des exemples. Pour faciliter la compréhension, il n’y a rien comme les exemples. Pour que votre enseignement (ou votre guide de rédaction ou vos instructions pour un projet) soit efficace, combinez exemples et théorie.

Supposons qu’une personne participant à votre cours ou à qui vous offrez des services de révision soulève la question du nombre d’espaces après le point. Certains rédacteurs sont mécontents du changement de la règle, et ils ont des tonnes de raisons de ne pas suivre la nouvelle règle.

Si vous ne dites pas POURQUOI il ne devrait y avoir qu’une espace après le point, vous constaterez que peu de personnes appliqueront la règle.

Toutefois, si vous expliquez qu’il était approprié de faire suivre le point de deux espaces à l’époque où l’on utilisait encore la machine à écrire, mais que les programmes informatiques sont conçus pour n’utiliser qu’une espace, et qu’un document aura l’air un peu bancal si l’on insère deux espaces, vous en convaincrez plus d’un. Les ingénieurs comprennent bien l’évolution de la technologie et la modernisation.

Mais vous ferez néanmoins face à un peu de résistance. Faites alors appel aux autorités en la matière : « Il s’agit de la façon de faire dans le domaine de l’édition. Vous avez peut-être remarqué que dans tous les livres et dans toutes les publications auxquelles vous soumettez des articles, les espaces en trop sont éliminées. »

Vous pourriez ainsi convaincre quelques personnes de plus.

Ensuite, vous pourriez essayer un deuxième argument fonctionnel encore plus élaboré : l’utilisation d’espaces doubles dans les programmes de traitement de texte crée de grands blancs entre les phrases, ce qui cause des lézardes. De nombreuses expériences contrôlées ont prouvé que ces lézardes font errer le regard du lecteur et le distraient de sa lecture.

Armez-vous de connaissances, pas d’arrogance. Comme le montre l’exemple des espaces après le point, vous devez parfois simplement faire preuve de patience et avoir en mains plus d’information que ce qu’il est possible de contredire.

Vous devez également accepter que vous ne convaincrez pas certaines personnes, et que celles-ci continueront de faire suivre le point de deux espaces, comme elles l’ont appris en 1973. Ne vous en faites pas. Contentez-vous d’ajouter cette tâche aux révisions que vous apportez habituellement aux documents des personnes concernées.

Q. Comment savez-vous que vos enseignements portent fruit?

Un des plus beaux compliments que m’ait fait un ingénieur est le suivant : « Je n’ai pas pensé à toucher à mon téléphone pendant toute votre leçon. Je crois que c’est la première fois que ça m’arrive. » Il avait manifestement trouvé mes enseignements dignes d’intérêt.

Les questions de suivi constituent également un bon indicateur de succès.

Même si vous donnez toute l’information nécessaire en classe et fournissez des exemples pour faire travailler les gens, le vrai apprentissage se fait lorsque les ingénieurs sont de retour à leur bureau et qu’ils travaillent aux documents qu’ils sont payés pour rédiger. Lorsqu’ils m’envoient des questions sur la façon de mettre en application les principes abordés dans un cours, par exemple améliorer la lisibilité ou ajouter davantage de blanc à un rapport très dense de cinq pages, je sais qu’ils mettent en application l’information apprise.

Q. Avez-vous des trucs à donner aux personnes qui doivent enseigner la rédaction?

Faites preuve d’humilité. Vous savez probablement beaucoup de choses, mais n’oubliez jamais que vous devez écouter en plus de parler. Riez de vos propres erreurs (comme écrire le mauvais mot au tableau ou découvrir une faute dans votre documentation) et oubliez votre orgueil. Vous pourriez apporter en classe de petits chocolats et en donner aux élèves qui vous signalent des erreurs. Cette stratégie permet de garder la séance animée et de faire participer tout le monde.

Soyez souples. Souvenez-vous que chaque groupe d’élèves a des besoins différents. Vous devez donc adapter votre enseignement à ces besoins. Un bon enseignant n’enseigne jamais exactement la même chose à deux personnes ou à deux groupes différents, même si le contenu de base peut être similaire.

Pensez pratique. Nul besoin d’enseigner l’ensemble des termes de grammaire (antécédents, prépositions, etc.) aux rédacteurs de rapports. Enseignez-leur ce qu’ils doivent savoir en utilisant des mots qui les intéressent. Non, ce n’est pas parce qu’ils sont incapables d’apprendre les termes de grammaire, mais parce qu’il est plus intéressant de se pencher sur la façon et les raisons de faire quelque chose que de surcharger le cours de termes abstraits.

Préparez-vous à répéter. Si vous travaillez au sein d’une entreprise, vous aurez l’occasion de transmettre des connaissances dans le cadre de courriels hebdomadaires, de commentaires dans les documents révisés et de conversations quotidiennes, et pas seulement en salle de classe. Ne vous attendez pas à ce que chacun comprenne, assimile et mette immédiatement en application tous vos enseignements. Faites preuve de patience lorsque vous devez réexpliquer une notion ou faire des rappels de temps à autre.

Recourez au savoir des participants. Si vous pouvez faire participer des cadres intermédiaires ou supérieurs à vos formations en entreprise, et montrer que vous respectez ces personnes et souhaitez entendre leur point de vue, vos cours auront beaucoup plus d’influence continue sur les employés subalternes. Comme chaque entreprise a ses propres règles et son propre style, il est utile d’avoir accès à des personnes qui peuvent parler intelligemment de ces points ainsi que des défis propres à l’entreprise.

Ayez de bonnes ressources. Rédigez-les vous-même ou envisagez d’utiliser celles offertes en ligne.

Faites participer les élèves. Oubliez les diapositives et le vidéoprojecteur, et fournissez crayons et papier. Comme c’est en s’exerçant qu’on apprend le plus, faites travailler les participants. Entrecoupez l’information d’exemples et d’exercices et personne ne verra le temps passer.

Aimez ce que vous faites. Enseigner la rédaction à des ingénieurs et à des scientifiques est très intéressant. Connaissez votre matière à fond, mais soyez également prêts à discuter et à analyser ainsi qu’à dire « vous avez raison » de temps en temps. Les soucis et l’égo n’ont pas leur place. Aimez vos élèves, et ils vous le rendront bien!

Biographie

Christa Bedwin offre des services de rédaction et de révision à l’échelle mondiale et donne des ateliers de rédaction à des ingénieurs, des scientifiques et des gens d’affaires de partout dans le monde. Elle est l’auteure de six livres. Elle adore communiquer par LinkedIn, alors n’hésitez pas à lui écrire!